Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/clients/f0b947da7d59e57af7138686b6d56da1/web/index.php on line 4
La firme (1993) * * * *

La firme (1993) * * * *

J’aime bien Sydney Pollack. Bon, je ne suis pas fan de tous ses films. Par exemple, malgré ses 7 oscars (quoique 2 sont mérités), je trouve Out of Africa soporifique (genre Le patient anglais, également multi-oscarisé, mais tout aussi chiant). Je voulais chroniquer La firme il y a quelques mois, mais parmi les premières chroniques, il y avait déjà Jeremiah Johnson et Tootsie.

 

Mitch en soirée avec ses potes et Abby

C’était fortuit, mais j’ai préféré attendre d’avoir un certain nombre de chroniques avant de m’atteler à La firme et que, concernant Sydney Pollack, il y aura encore Les 3 jours du condor à faire. Mais place au pitch du film, qui va être plus long que d’habitude, car le récit est très dense.

 

Mitch McDeere (Tom Cruise) est un homme modeste. S’il travaille comme serveur pour subvenir à ses besoins, il est également diplômé d’Harvard avec mention et fait partie des 5 meilleurs élèves. Il ne lui reste plus que l’examen du barreau à passer pour devenir avocat et tous les meilleurs cabinets le courtisent, avec de très belles offres.

 

Fini le studio miteux, place à une belle maison…

Après divers entretiens, son choix se porte sur un petit cabinet d’avocats, Bendini, Lambert & Locke. Pour cela, il doit déménager avec sa femme Abby (Jeanne Tripplehorn) à Memphis, dans le Tennessee (ils habitent à Boston, soit à environ 1800 km).

 

D’abord réticente, Abby change d’avis en découvrant l’offre de la firme. Déjà, ils ont un prêt avantageux pour leur maison, qui est entièrement meublée (ils peuvent en changer s’ils le souhaitent) et une Mercedes flambant neuve. De plus, le cabinet est à taille humaine, avec un esprit de famille (tous les membres de la firme sont mariés) et soutienne le fait d’avoir des enfants.

 

Là, Mitch fait la connaissance d’Avery Tolar (Gene Hackman), qui sera son mentor jusqu’à ce qu’il passe l’examen du barreau. Mais, quelques jours après son arrivée, 2 de ses collègues meurent dans l’explosion « accidentelle » de leur bateau aux îles Caïman. Il remarque (ou plutôt Abby) que tous ses collègues sont morts de trouille. De plus, 2 hommes mystérieux abordent Mitch et lui disent qu’en 10 ans, 4 employés sur 41 sont morts avant d’avoir 40 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mitch se décide à aller voir son frère, Ray (David Strathairn). Il ne l’a pas vu depuis des années, ce dernier est en prison pour meurtre involontaire suite à une bagarre qui a mal tourné (et un juge pas du tout clément n’ayant pas retenu la légitime défense).

 

Mitch lui dit que le cabinet où il travaille est louche et il lui conseille d’aller voir un ami à lui, Eddy Lomax (Gary Busey), un détective privé. Mais il n’enquêtera pas longtemps, 2 hommes viennent l’interroger et l’abattent. Tammy (Holly Hunter), sa secrétaire (et petite amie), en réchappe, car ils ne l’ont pas vue.

 

Enfin, pendant un séminaire, un agent du FBI, Wayne Tarrance (Ed Harris) donne rendez-vous dans un parc à Mitch. Là, il lui explique tout. Cela fait 4 ans que le FBI enquête sur Bendini, Lambert & Locke, car le cabinet blanchi l’argent pour une famille de la Mafia, les Morolto, n’ayant que 30% de clients propres (ceux pour qui travaille Mitch… au début).

 

On le met au parfum pour son cabinet…

Ce que le FBI attend de lui…

Il le dit discrètement à Abby (micros)

 

 

 

 

 

 

 

Le FBI demande à Mitch de collaborer avec eux et de leur fournir des doubles des documents compromettants, soit il coule avec eux dès qu’ils auront assez de preuves. D’un coté comme de l’autre, Mitch est coincé. Le FBI le tient par les couilles, et ils le savent.

 

Mitch qui prête serment, alors que si il témoigne contre son cabinet et ses clients, il sera radié du barreau à vie

Le problème, c’est qu’il est tenu de respecter le secret professionnel inhérent à son métier, et s’il dénonce ses clients, il est radié du barreau à vie. Il ne pourra plus exercer comme avocat, alors qu’il a étudié comme un fou pendant plus de 10 ans pour y arriver. En échange de sa coopération, le FBI promet la libération de son frère Ray et une grosse somme d’argent (pas pour Mitch, mais pour Ray).

 

Il va bénéficier de l’appui de Tammy, qui veut l’aider pour venger la mort d’Eddy. Elle loue un bureau tout près du cabinet et photocopie tous les dossiers que lui transmet Mitch. Mais, grâce a un client « propre », Mitch trouve peut-être le moyen de ne pas rompre son serment (et donc d’être radié), tout en accusant son cabinet.

 

Bref, Mitch est dans un sacré pétrin, devant faire la taupe sans éveiller les soupçons de la firme (d’autant plus qu’il y a des micros dans sa maison), transmettre les informations au FBI, se faire une « assurance-vie » contre la mafia et s’assurer que son frère ne retournera pas en prison (il sait que dès que le FBI aura les preuves nécessaires, Ray retournera en prison). Et malgré ses précautions, la firme finira par être au courant pour Mitch et l’équipe de sécurité du cabinet se lancera à ses trousses…

 

Super, le roman!

J’ai essayé d’être concis et sauter de nombreux détails, mais le récit est très dense et je n’ai raconté qu’environ le premier tiers du film (hormis le fait que la firme va découvrir qu’il sert de taupe pour le FBI).

 

La firme est un film adapté du livre du même nom de John Grisham, un ancien avocat reconverti en auteur à succès, qui a eu une dizaine de ses romans adaptés au cinéma dans les années 90 et 2000.

 

L’affaire Pélican, Le client ou Le droit de tuer, c’est lui, La firme étant la première adaptation d’une de ces œuvres. On comprend pourquoi les studios se sont battus pour avoir les droits, car l’histoire est en béton !

 

Oui, t’es dans une belle m…

On peut saluer le talent de Sydney Pollack, qui malgré un scénario très dense, rend le film tout à fait compréhensible et fluide. On ne s’ennuie pas une seconde, le film ménageant pas mal de suspense et de retournements de situations, dans ce « thriller dramatique » (si cela existe).

 

Quant à la mise en scène, même si elle reste assez classique, rien à redire, les acteurs sont bien dirigés et le film rend une atmosphère haletante, angoissante et paranoïaque !

 

Et pour ceux qui redouteraient que La firme soit un film plan-plan avec beaucoup de bla-bla, détrompez-vous ! Les 45 dernières minutes sont plus typées « action », avec un rythme plus soutenu et une réalisation plus nerveuse, et où vous découvrirez notamment que Tom Cruise courait très vite à l’époque !

 

Tom courait très vite!

Il se cache…à l’horizontale et à plusieurs mètres du sol!

la poursuite dans le métro aérien…

 

Mais si l’histoire est captivante et le film bien réalisé, que dire des acteurs ? Et bien, c’est simple, tous les acteurs sont bons, même si 3 sortent du lot. A commencer par Tom Cruise, excellent en jeune avocat idéaliste qui croit avoir décroché un job de rêve, avant de tomber de haut ! Et le plan qu’il va élaborer pour mettre tout le monde en échec est très bien exécuté (dans l’interprétation, le scénario étant excellent).

 

Ed Harris a un look assez étonnant

On peut juste regretter que depuis une quinzaine d’années, Tom Cruise se cantonne aux blockbusters, car il a le talent pour interpréter des rôles plus étoffés (il  n’y a qu’à voir le magnifique Né un 4 juillet).

 

Ed Harris est du même tonneau, assez étonnant par son look, mais prêt à tout pour mettre la main sur la firme et les mafieux. Même si bien souvent, Ed Harris a des rôles de durs (ou autoritaires), mais juste.

 

Néanmoins, Tom Cruise et Ed Harris sont supplantés par Gene Hackman, qui est juste magistral ! Son personnage d’Avery est très complexe, un homme extraverti, accumulant les conquêtes et les cocktails, mais également corrompu, désabusé et très triste. Il l’interprète son rôle à la perfection est en devient même émouvant.

 

Sinon, que peut-on reprocher au film ? Peut-être un démarrage un peu lent et quelques passages un peu trop bavards. La musique aussi, qui avec des accents jazzy peut se révéler agaçante à la longue. Et la durée du film (2h30) peut en rebuter certains, même si ce n’est pas vraiment un défaut.

 

On ne l’a pas abordé, mais une bonne partie du film se déroule aux îles Caïmans…

En conclusion, La firme est un très bon « thriller dramatique », avec un scénario en béton, une bonne mise en scène et un très bon casting, notamment via le trio Cruise / Hackman / Harris. Malgré un début un peu lent et quelques passages un peu trop causants, le film nous tient en haleine pendant 2h30.

 

Un film palpitant, glaçant, paranoïaque, réservant de beaux moments de suspense et des retournements de situation. Si vous aimez les thrillers avec un scénario ingénieux, n’hésitez pas, La firme n’a pas pris une ride et n’est finalement pas très éloigné de certaines magouilles toujours pratiquées de nos jours.

 

Hidalgo

 

Extraits vidéo :

 

Bande annonce fr

Extrait: poursuite dans le métro aérien (vo, mais pas de dialogues)

 

La firme

 

Sortie:                         1993

Durée:                         154 minutes

Genre:                         Thriller / Drame

 

Pays:                           USA

 

Réalisation :                Sydney Pollack

Production :                 John Davis, Sydney Pollack et Scott Rudin

Distribution :                Paramount Pictures

Scénario :                    David Rayfiel, Rabe, Robert Towne, David Rabe et John Grisham, d’après le roman La Firme de John Grisham

Musique :                     Dave Grusin

 

Acteurs principaux:      Tom Cruise (Mitch McDeere), Gene Hackman (Avery Tolar), Jeanne Tripplehorn (Abby McDeere), Ed Harris (Wayne Tarrance), Holly Hunter (Tammy Hemphill)

 

Budget :                        42’000’000 $

Recettes mondiales:   270’248’367 $

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.